LA VINY Gérard (1933-2009)

Montmartre - 16ème division
vendredi 23 octobre 2009
par  Philippe Landru

Musicien guadeloupéen, il s’installa à Paris où il investit le cabaret La Canne à sucre, dans le quartier de Montparnasse, qui accueillait les plus grands orchestres antillais (il en prit plus tard la direction). Il fut l’un des introducteurs en France du merengue et de la buiguine, qui connurent un bel avenir, sous les auspices de sa « marraine » Joséphine Baker.

Les hommages nécrologiques qui fleurissent ces derniers temps lui attribuent la paternité d’un grand nombre de chansons, dont certaines ne sont pas de lui « Adieu foulard, adieu madras » par exemple, qui fut composé au XVIIIe siècle par le marquis de Bouillé, alors gouveneur de la Guadeloupe. Idem pour « Brigitte Bardot, Bardot », qu’il interpréta mais qui fut créé par le Brésilien Jorge Veiga. Idem encore pour Ba moin un ti bo, qui fait partie du folklore guadeloupéen, et qui était déjà chanté dans les années 30...

Fut-il le « père » du célèbre Sans chemise, sans pantalon (immortalisé par Rika Zaraï) ? Un lecteur spécialiste pourra peut-être nous en dire plus...

Pas regardant au point de vue politique, on lui doit en revanche une étonnante « Biguine à Giscard » ainsi qu’une hymne à Bongo, alors nouvellement président du Gabon.

Il repose en bordure de la 16ème division.


retour vers le cimetière Montmartre


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique