Poster un commentaire à la suite de l’article...

samedi 7 février 2009
par  Philippe Landru

THIAIS (94) : cimetière parisien

Ouvert en 1929 (ce qui en fait le plus récent des cimetières « parisiens »), le cimetière parisien de Thiais, avec ses 103 hectares et ses 130 divisions, est le plus grand cimetière de la métropole après Pantin (dont les 107 hectares en font le plus grand cimetière d’Europe). Il souffre d’une image (...)

En réponse à...

Logo de cp
samedi 23 décembre 2017 à 00h21 - par  cp

L’avion Viscount 700 de la société Vickers a vu le jour dans les années cinquante. Il est le fruit d’une politique aéronautique volontariste d’un Royaume Uni désirant sillonner son vaste empire dans des conditions de confort modernes, et assez rapidement. Ce moyen-courrier est un quadrimoteur. Certes à hélices mais propulsé par des turbines : Moins de vibrations, car plus de pistons…
« Ici reposent les commandants de bord », laisse encore deviner, en lettres d’or, une tombe de la 22éme division. On décrypte cinq patronymes. Ils avaient entre 32 et 37 ans. Trois élèves, un instructeur et un mécanicien. On lit au pied de la sépulture : « Décédés en service aérien. Victimes du devoir le 12 décembre 1956 à Dannemois ».
Donc, dix ans avant l’installation de Claude François dans son moulin, une tragédie avait déjà frappé cette minuscule commune…
Deux témoins ont soudainement entendu un bruit infernal. Le temps de lever la tête, ils ont vu une boule de feu transpercer les nuages avant le boum final. Le BEA ne fournit aucun rapport sur cet accident qu’on expliquera par une perte de maîtrise de l’appareil. L’avion avait décollé d’Orly dix minutes avant. Sur 450 Viscount, 150 ont connu des accidents souvent catastrophiques. Le principe de précaution n’empêchait pas la technique d’avancer en ces temps glorieux !
Une question me taraudait. Pourquoi ces cinq malheureux à Thiais, et non dans leurs bourgades ? Une illumination s’est déclenchée dans mon esprit au lendemain de ma pérégrination. L’avion venait de prendre son envol. Encore bourré d’essence, les témoins rappliqués sur place ont assisté à un enfer dont rien n’a subsisté après intervention des pompiers. Des moteurs il ne restait rien. Des pauvres aviateurs, rien non plus…
Notre esprit moderne est submergé par la technique, et l’ADN autorise certaines prouesses encore inconnues en 1956. Mais l’ADN n’aime pas le feu, de toute manière…

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?