FRANK Bernard (1929-2006)

Bagneux - 115ème division
samedi 17 janvier 2009
par  Philippe Landru

Ecrivain et journaliste libre et provocateur, il fut élevé dans une famille de juifs laïcs installés en Auvergne. Epris de littérature, il fit trainer ses études littéraires en longueur, bourgeois oisif se définissant lui-même comme un « parasite social, vivant chez ses amis et travaillant peu ». Il se lia à cette époque avec Françoise Sagan.

Après une courte collaboration avec l’équipe de Jean-Paul Sartre pour la revue Les Temps modernes, il se brouilla en 1953 avec le philosophe suite à son roman Les Rats. Il devint par la suite responsable de la rubrique littéraire pour l’Observateur et chroniqueur dans plusieurs revues et quotidiens. Il mena parallèlement une carrière littéraire, couronnée en 1971 par l’obtention du prix des Deux Magots pour Un siècle débordé, puis en 1981 par le prix Roger Nimier pour Solde.

C’est lui qui attribua le surnom de « Hussards » [1]au groupe de Nimier, de Blondin et de quelques autres auteurs de droite épris de Morand et de Drieu La Rochelle, surnom qui leur restera.


Retour vers le cimetière parisien de Bagneux


Merci à Bertrand Beyern pour la photo.


[1en référence au roman de Nimier, le Hussard bleu.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique