LA BASTIDE CLAIRENCE (64) : cimetière israélite

mercredi 31 décembre 2008
par  Philippe Landru

Cette bastide navarraise a été fondée créé en 1288 par Claire de Rabastens, sur un coteau en bordure de la rivière Aran, d’où son nom gascon Bastida de Clarença. La Bastide-Clairence accueille peu à peu une population commerçante venue du sud-ouest de la France puis de réfugiés d’Espagne fuyant l’inquisition, et des Basques des villes et villages aux alentours. Une autre version concernant l’origine de la ville existe. Celle-ci aurait été peuplée de colons issus d’horizons divers et notamment de pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle appelés les francos.

Réfugiés venus d’Espagne et surtout du Portugal, des Israélites séfarades s’installèrent à la fin du XVIe siècle à Bayonne, d’où ils essaimèrent dans les villages alentours. Souvent appelés « portugais », les Israélites comptèrent dans la bastide de l’ordre de 70 à 80 familles au XVIIe siècle. Ils y vécurent en une communauté relativement autonome désignée par l’expression de « Nation juive » sur les registres du Corps de Ville et disposèrent d’un cimetière distinct du cimetière chrétien qui fut ouvert au début du XVIIe siècle. Les inscriptions portées sur les tombes, au nombre de 62, ont été relevées de 1962 à 1964. La plus ancienne tombe date de 1620, la plus récente de 1785. Sur 18 d’entre elles, la date du décès est exprimée dans le calendrier hébreu. À partir de 1659, tous les prénoms sont bibliques : Jacob, Isaac, Benjamin, Esther, Sarah, Rebecca. Parmi les noms de famille figurent Dacosta, Henriquez, Lopez, Nunez, Depas, Alvares.

Le cimetière appartient au Consistoire israélite de Bayonne.


Merci à Elisabeth G. pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?