SCHUELLER Eugène (1881-1957)

Cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine - 3ème division
dimanche 13 juillet 2008
par  Philippe Landru

Chimiste français d’origine alsacienne, il met au point en 1907 une formule de synthèse permettant de teindre les cheveux. Cette formule est baptisée l’Auréale, nom inspiré d’une coiffure en vogue de l’époque. En 1909, il fonde la Société française de teintures inoffensives pour cheveux, puis acquiert en 1928 la Société des Savons français, plus connue sous le nom de sa marque Monsavon. Devenu SA en 1939, la société prit le nom de L’Oréal.

Proche d’Eugène Deloncle, il fut l’un des financiers de la Cagoule, surnom donné par la presse au Comité secret d’action révolutionnaire (CSAR), groupe d’extrême droite actif dans les années 1930 en France, et lié au régime nazi en France. Il fut en outre pendant l’Occupation membre du comité directeur du Mouvement social révolutionnaire (M. S.R), de tendance très collaborationniste.

Sa fille Liliane Schueller, héritière de l’empire L’Oréal, épousa André Bétencourt qui est également inhumé dans cette tombe.


Retour vers le cimetière ancien de Neuilly


Commentaires