BUSSET (03) : cimetière

visité en février 2008
lundi 10 mars 2008
par  Philippe Landru

JPEG - 42.3 ko BMP - 121.5 ko C’est dans la partie neuve du petit cimetière de Busset que se trouve la tombe de Sébastien JAPRISOT (1931-2003), anagramme de Jean-Baptiste Rossi.

Auteur à 18 ans d’un roman sulfureux pour l’époque, Les Mal Partis, il monte à Paris faire ses études à la Sorbonne et surtout tenter de faire publier son livre. C’est chose faite en 1950, et le livre obtient un joli succès chez Robert Laffont. Par la suite, il exerce divers métiers, comme traducteur ou publiciste. Il revient à la littérature en 1962, en publiant Compartiment tueurs et Pièges pour Cendrillon, tous deux adaptés au cinéma. Conforté par ces succès, Japrisot alterne par la suite entre son métier d’écrivain et celui de scénariste. Il réalise ainsi le scénario d’Adieu l’ami en 1968 ou celui des Enfants du Marais en 1998, tourne sa propre adaptation des Mal Partis en 1975.

Il est surtout connu pour deux romans qui furent portés à l’écran : L’ Eté meurtrier et Un long dimanche de fiançailles. JPEG - 49.6 ko

- Le champion de rallye Philippe BUGALSKI (1963-2012).


Commentaires

Logo de François Dupont
BUSSET (03) : cimetière
mardi 9 septembre 2014 à 02h26 - par  François Dupont

Y est également inhumé,Philippe Bugalski,né le 12 Juin 1963 à Busset et décédé accidentellement le 10 Aout 2012 à Le Vaudoué (seine et Marne),triple champion de France des Rallyes en 1998,1999 et 2000,et vainqueur de deux rallyes du championnat du monde sur Citroen

Logo de agnes
BUSSET (03) : cimetière
jeudi 27 mars 2014 à 12h27 - par  agnes

Sans oublier le livre « Le pull over rouge » une enquête minutieuse et intelligente sur l’affaire Christian Ranucci

Site web : n’oublions pas
Logo de cp
vendredi 28 mars 2014 à 23h46 - par  cp

Un des grands succès de Perrault polémiste fut « Notre Ami le Roi » dans lequel il dénonçait en 1990 les turpitudes du roi du Maroc Hassan II, et le régime autoritaire que subissaient les marocains. Cela provoqua une crise diplomatique avec la France et gâcha les vacances sur place pas trop chères de certaines figures de la vie intellectuelle parisienne, pourtant jamais en retard d’une indignation sur le thème des droits de l’Homme.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 28 mars 2014 à 23h06 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@cp :
Je sais que nous sommes en pleine période carnavalesque, mais que signifie cette phrase sibylline que vous m’adressez , je pense ?

Logo de cp
vendredi 28 mars 2014 à 18h50 - par  cp

Vous êtes démasqué, Hassan II !...

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 28 mars 2014 à 18h42 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@cp :
« sulfureux » dans le sens premier du terme, c’est-à-dire « acide », « corrosif » !
Et non dans le sens figuré de « diabolique », bien sûr !

L’internaute offensé.

Logo de cp
vendredi 28 mars 2014 à 16h46 - par  cp

Controversé pour certains mais le qualificatif sulfureux est offensant.

Un journaliste de talent doublé d’un conteur captivant. Il a connu une évolution politique inverse de celle habituelle qui voit l’embourgeoisement s’installer l’âge venant. Il a commencé dans une famille droitière (Mais résistante) pour finalement se retrouver à l’extrême gauche, fuyant le colonialisme maternel (Un jour lors d’un cocktail sa mère gifla Robert Schuman, ministre des affaires étrangères trop mou ayant abandonné un bout du Sahara...)

Jeune avocat, et ancien para, pris en main par le manipulateur Constantin Melnik, chef barbouze de Michel Debré sous de Gaulle et devenu éditeur, pour écrire un livre sur la résistance communiste étrangère, il s’en émancipe en glorifiant au final l’Orchestre Rouge dont il aurait dû narrer les méfaits du chef, le pour le coup sulfureux Léopold Trepper ! Il en fait un bestseller.

Il signera le génial « Dossier 51 », roman épistolaire glaçant dont Michel Deville fera un film époustouflant, et sans égal dans le genre espionnage, un anti James Bond vertigineux…

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
jeudi 27 mars 2014 à 13h39 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Agnès :
Le livre-brûlot « Le pull-over rouge », écrit en 1978, n’est-il pas l’oeuvre du sulfureux Gilles PERRAULT ?
Sans rancune !

Logo de kherlaine
BUSSET (03) : cimetière
lundi 10 janvier 2011 à 10h23 - par  kherlaine

on apprend bien mieux sur la vie des célébrités à lire les commentaires de P Landru que sur un livre ; cela donne au moins un point de départ à des recherches.

Logo de kherlaine
lundi 10 janvier 2011 à 11h57 - par  Philippe Landru

Merci pour cette agréable appréciation de mon site. C’est aussi ainsi que je vois les choses : la tombe comme une entrée en matière pour découvrir de manière plus précise une personnalité, en fonction de nos goûts, nos attentes, nos curiosités du moment...

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

JPEG - 62.4 ko

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?