VUITTON Louis (1821-1892)

cimetière d’Asnières-sur-Seine
lundi 25 février 2008
par  Philippe Landru

Issu d’un milieu modeste, Il entre en 1837 comme apprenti chez un « layetier-emballeur-malletier » et réalise des coffres de voyage. Son essor commence avec l’impératrice Eugénie, qui le charge de ses bagages. Avec le développement des transports, il prend conscience de la nécessité de produire des bagages à la fois solides et raffinés : il fonde en 1854 sa marque près de la place Vendôme, invente la malle plate (plus pratique que celles aux couvercles bombés), et installe ses fabriques à Asnières en 1859. Le succès étant venu, il peut alors s’exporter : en 1885 s’ouvre le magasin de Londres. C’est en 1889 qu’il a l’idée d’adopter le nouvel imprimé de damier beige et brun, qui fait l’identité de la marque encore de nos jours.

Son tombeau à Asnières est également celui de ses descendants, qui perpétuèrent la tradition Vuitton après sa mort.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique