BARBUSSE Henri (1873-1935)

Père-Lachaise - 97ème division
samedi 23 février 2008
par  Philippe Landru

Après avoir débuté dans le journalisme à 16 ans, puis s’être orienté vers la critique d’art dramatique et plastique, il publia des recueils de poésies témoignant de ses préoccupations humanistes. Son roman l’Enfer se place ainsi dans l’héritage direct de Zola. Engagé volontaire en 1914, il publia le Feu, journal qui dénonce l’horreur quotidienne des tranchées. Fondateur après la guerre, avec Romain Rolland, d’un mouvement pacifiste, il s’exalta pour la révolution bolchévique et milita pour le communisme internationaliste. De ses fréquents séjours à Moscou, il rapporta des visions idylliques du monde socialiste (Russie, Staline).

JPEG - 40.4 ko
Acte de naissance d’Henri Barbusse - Asnières.

Son nom n’est pas totalement oublié : il n’existe pas une seule municipalité communiste (ou anciennement communiste) qui ne possède pas une rue Henri Barbusse !


Retour au cimetière du Père-Lachaise


Commentaires