LAS CASES Emmanuel (1766-1842)

Passy - 9ème division
samedi 23 février 2008
par  Philippe Landru

Chambellan de Napoléon en 1809, il accompagna ce dernier à Sainte-Hélène où il passa ses journées à écouter ses propos. Il dut quitter l’île par ordre des Anglais en 1816. Après plusieurs mois de captivité au Cap, il revint en Europe mais ne put rentrer en France qu’après la mort de l’empereur. En 1823 fut publié son Mémorial de Sainte-Hélène, œuvre qui perpétue encore de nos jours la légende napoléonienne.

La sépulture familiale se présente de la manière suivante : un enclos composé d’une stèle de taille modeste (pour lui et son épouse) enveloppé de végétation précédant trois lourdes dalles sur lesquelles figurent l’identité de leurs descendants, le tout entouré d’une grille. C’est ainsi que reposent également dans ce caveau :

- Emmanuel de LAS CASES (1800-1854), son fils, qui accompagna son père à Sainte-Hélène, puis devint député libéral du Finistère de 1830 à 1848 (en 1840, il fut adjoint au prince de Joinville pour aller chercher à Sainte-Hélène la dépouille mortelle de l’empereur), puis sénateur du Second empire.

- Barthélémy, marquis de LAS CASES (1811-1877), frère du précédent, qui fut de 1857 à 1869 député de la Majorité dynastique du Maine et Loire. Il fut en outre, à partir de 1859, chambellan de Napoléon III.

- Barthélémy, marquis de LAS CASES (1845-1923), comte d’Empire et conseiller général de l’Allier.



Retour vers le cimetière de Passy


Commentaires

Logo de Robe André
LAS CASES Emmanuel (1766-1842)
jeudi 21 mars 2013 à 22h26 - par  Robe André

Bonjour,
votre texte : « Barthélémy, marquis de Las Cases (1845-1823) comte d’empire et conseiller général de l’Allier »
Il y a erreur dans les dates...
quel est le degré de parenté avec Emmanuel de Las Cases (1766-1842).

Merci par avance
Cordialement
André ROBE

Logo de Robe André
vendredi 22 mars 2013 à 02h39 - par  Philippe Landru

Il fallait lire 1923. Il s’agit du dernier comte de LC, son petit-fils.

Navigation

Articles de la rubrique